Restrictions liées au Covid-19 : le calvaire des gérants des centres de loisirs

La suspension des manifestations artistiques et culturelles pour freiner la propagation de la pandémie du COVID-19 a un impact négatif sur les centres de loisirs de Conakry. Les propriétaires de ces lieux, autrefois très prisés, tirent aujourd’hui le diable par la queue dans une conjoncture économique très compliqué. C’est le cas des espaces Fagafaga-Fougoufougou (Kaloum), Belvédère (Dixinn) et Eldorado Nongo (Ratoma), où la clientèle ne se bouscule plus au grand dam des gérants de ces lieux. Tel est le constat fait sur place par un reporter de Guineematin.com dans la journée d’hier, lundi 06 avril 2020.

La prise du décret sur l’état d’urgence sanitaire suite à a propagation du coronavirus a entraîné un ralentissement des activités socio-économiques et culturelles. L’interdiction de tout regroupement de plus de vingt personnes a joué négativement sur le chiffre d’affaires de certains centres de loisirs qui ne font plus le plein. Ces espaces de spectacles et de divertissement ressentent aujourd’hui les conséquences directes de cette pandémie qui sévit dans le monde.

Lu sur Guineematin.com

PARTAGE CET ARTICLE
Lire aussi -   Présidentielle 2020: Investi candidat, Cellou promet de se battre dans les urnes et dans la rue

VOUS POUVEZ LIRE AUSSI

Avatar

A PROPOS DE L'AUTEUR Kessounguinee

Kessoun Guinée, site d'informations générales sur la Guinée, l'Afrique et le reste du monde.

2 Comments

Laisser un commentaire