Macenta : Une femme égorgée dans un commissariat à Bofossou

Macenta : Une femme égorgée dans un commissariat à Bofossou

C’est inédit ! Une femme atteinte de démence a été égorgée, le lundi 27 juillet 2020, au commissariat de Bofossou, dans la préfecture de Macenta au Sud du pays.

Un homme, dont l’épouse souffre de dépression mentale, a décidé d’envoyer celle-ci au commissariat central de la sous-préfecture de Bofossou dans l’effet de calmer un peu ses agitations. Mais malheureusement, la femme a été retrouvée égorgée 24 heures après leur arrivée à la police.

Onivogui, un citoyen de Bofossou a donné plus de détails à nos confrères de Guinéenews sur cette situation inédite :

«Cette femme avec son mari sont venus d’un petit village non loin de Bofossou. Et cela faisait suite à des agitations de la femme ces derniers temps. Et finalement le mari a décidé de l’envoyer à Bofossou pour être sous le contrôle de la police, dans la journée du dimanche. Mais après une journée passée au salon du commissariat vers la soirée,  le mari a sollicité rentrer avec sa femme. Mais malheureusement les agents du commissariat n’ont pas accédé  à cette sollicitation. Donc le mari a préféré  passer la nuit avec sa femme sur la natte au salon du commissariat. Le matin le mari est parti acheter le petit déjeuner, laissant la femme dans le sommeil. Fort malheureusement à son retour, il trouve que sa femme a été  égorgée et le couteau est déposé auprès du corps. C’est ainsi que les autorités ont été informées et que l’agent qui était de garde a été arrêté et transféré à Macenta

PARTAGE CET ARTICLE
Lire aussi -   Manifestation du 20 juillet : Le FNDC annonce le meurtre par balles de deux manifestants

VOUS POUVEZ LIRE AUSSI

Avatar

A PROPOS DE L'AUTEUR Kessoun

Kessoun Guinée, site d'informations générales sur la Guinée, l'Afrique et le reste du monde.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :