Crise économique : “Sans le FMI, le Liban se dirige vers l’enfer”

Crise économique : "Sans le FMI, le Liban se dirige vers l'enfer"

Le Liban, en proie à une crise économique sans précédent, est au bord du gouffre. Beyrouth a sollicité début mai une aide du Fonds monétaire international (FMI), après avoir annoncé un plan de réformes et de relance économique qui n’a toujours pas été mis en œuvre.

Sans une aide de plusieurs milliards de dollars du Fonds monétaire internationale (FMI), le Liban plongera-t-il en “enfer” ? Les négociations avec l’institution sont au point mort, en l’absence de mise en œuvre par le gouvernement libanais de réformes cruciales pour interrompre l’effondrement économique du pays.

Le Liban vit la pire crise économique de son histoire, aggravée par la pandémie mondiale de Covid-19 et un contexte politique délicat exacerbé par les tensions entre les États-Unis et le Hezbollah, le mouvement armé chiite allié de l’Iran, qui domine la vie politique libanaise.

Ces derniers mois, des dizaines de milliers de Libanais ont été licenciés ou ont subi des coupes salariales. La livre libanaise est en chute libre, de même que le pouvoir d’achat de la population. Et les épargnants n’ont pas libre accès à leur argent, les banques ayant imposé des restrictions draconiennes sur les retraits et les transferts à l’étranger à cause de la pénurie de dollars.

En défaut de paiement, le Liban a adopté fin avril un plan de réformes pour négocier une aide du FMI, susceptible de redonner un peu de confiance à d’autres bailleurs. Mais, après plus de deux mois et 16 séances de négociations entre l’institution basée à Washington et le gouvernement libanais, les pourparlers piétinent.

Lire la suite sur France24

PARTAGE CET ARTICLE
Lire aussi -   Covid-19 : La Banque mondiale demande à la Guinée de réexaminer son plan économique de riposte

VOUS POUVEZ LIRE AUSSI

Avatar

A PROPOS DE L'AUTEUR Kessoun

Kessoun Guinée, site d'informations générales sur la Guinée, l'Afrique et le reste du monde.

Laisser un commentaire